top of page
  • Julie

Apprendre la propreté à son chien

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

L'apprentissage de la propreté est une étape cruciale dans la vie de votre chien pour lui permettre une bonne cohabitation avec vous. Cet apprentissage demande du temps, de la rigueur et de la patience mais vous permettra des années de bonheur avec votre chien et, s'il est bien mené, peut être rapide. La première étape sera de prévenir les "accidents", la deuxième de renforcer les bons comportements et finalement gérer vos absences.


Les conseils ici s'appliquent aux chiots et chiens adultes n'ayant jamais acquis la propreté, si votre chien commence soudainement à ne plus être propre il est crucial de consulter un vétérinaire car cela est souvent un signe de problème de santé.




1er étape: Prévenir les "accidents"


Éviter que le chien ne fasse ses besoins à l'intérieur est le point crucial pour qu'il apprenne à faire à l'extérieur !

Si la supervision n'est pas suffisante et que le chien fait régulièrement ses besoins à l'intérieur, cela retardera d'autant l'apprentissage d'aller à l'extérieur.


Pour commencer, il est important de sortir votre chien :

  • Dès son réveil.

  • Toutes les deux heures

  • Après ses repas (qui seront donnés à heures fixes).

  • Après ses siestes.

  • Après les séances de jeu et d'éducation.

  • Après une émotion vive (peur/excitation)

  • Dès qu'il se met à renfiler et/ou tourner en rond.

  • Avant d'aller vous coucher

Ce programme intensif (prendre des vacances quand on accueille un nouveau chien est ESSENTIEL) vous permettra d'éviter les accidents et sur la durée de connaitre les habitudes de votre chien. Vous serez donc capable de réduire les sorties "Besoins" aux nécessaires. Suivre une routine concernant les heures de repas, sorties "besoins", balades, séances de jeux, siestes... sera d'une aide précieuse et permettra également à votre chien de s'adapter plus rapidement à son nouvel environnement.

Je vous recommande de tenir un journal avec : heures de sorties/raison (après avoir mangé, joué...)/S'il a fait ses besoins/Nombre "d'accidents" par jour. Cela vous permettra plus facilement d'évaluer et d'adapter les moments de sortie et si besoin de travailler efficacement avec un professionnel.


Étape 2 : Récompensez les bons comportements

Lorsqu'il fait ses besoins à l'extérieur :

  • Récompensez-le ! Plus la récompense sera agréable (la friandise est un must) plus le bon comportement sera renforcé. Faites néanmoins attention aux félicitations avec une voix trop forte ou aux caresses non appréciées qui pourraient être vécues par votre chien plutôt comme une punition qu'une récompense. Une bonne récompense est une récompense où le chien en redemande (reviens vers vous, vous regarde, frétille...)!

  • Rester au moins 3 min de plus à l'extérieur après qu'il ait fait ses besoins. Si vous rentrez de suite et qu'il s'amuse plus dehors que dedans, votre chien risque d'essayer de se retenir.



S'il y a un accident à l'intérieur :

  • Ne punissez/ne grondez jamais le chien, que vous le preniez sur le fait ou pas. Votre chien à toutes les chances d'associer la punition au fait de faire ses besoins devant vous, et non à l'intérieur, et il risque de se retenir à l'extérieur et d'aller se cacher dès qu'il revient dans la maison pour faire ses besoins.

  • Si votre chien est en cours de faire ses besoins, vous pouvez essayer de l'emmener dehors dans le calme et de manière douce. Certains chiens voient cela comme une punition (être portés/tirés). Il est donc parfois plus judicieux de laisser faire.

  • Nettoyez bien avec un produit adapté. Avoir tous les outils sortis et à portée de main lors de toute la durée de l'apprentissage permet de réduire légèrement la pénibilité.

  • Il ne s'agit pas de bêtises, mais d'accidents. Rappelez-vous que la propreté (intérieure/extérieure, maison) est un concept humain et qu'il est de votre responsabilité de tout mettre en place pour que votre chien apprenne avec succès. Vous n'en voudriez pas à un enfant de 2 ans d'avoir des accidents donc n'en voulez pas à votre chien,

  • Essayer de comprendre la raison de l'accident pour réadapter le planning des sorties. Si votre chien régresse/stagne sur plus de deux semaines et après avoir revu au mieux le planning des sorties, n'hésitez pas à contacter un professionnel.

La gestion des absences


Dans un monde idéal, nous pourrions superviser à 100 % pour toute la durée de l'apprentissage de la propreté du chien et il n'y aurait jamais d'accident. Dans la vraie vie, il y aura des moments où on ne pourra pas bien superviser le chien ou on devra simplement s'absenter sans pouvoir respecter le planning des sorties. Pour éviter de devoir changer de tapis dû à des accidents, mais aussi de canapé dû à des destructions il est utile d'avoir une zone de confinement. Cette zone de confinement permettra également d'apprendre au chien à rester seul, apprentissage qu'il est judicieux de mettre en place dès son arrivée dans son foyer.

La zone de confinement est donc dans l'idéal une zone facile à nettoyer et facile à fermer avec une porte et exempte d'affaires de valeurs et/ou pouvant être détruites.


Prévoyez dans votre zone de confinement :

• Son panier

• Bol d'eau

• Des jouets d'occupation et friandises à mâcher avec différentes textures.


L'habituation à la zone de confinement est clé :

Étape 1. Sortez votre chien pour une longue promenade et pour faire ses besoins. Il devrait toujours, allez dans sa zone de confinement détendu et calme. Les premières fois essayé de cibler les heures où il fait habituellement la sieste.

Étape 2. Donnez-lui des friandises à mâcher et des jouets (que vous aurez préalablement donnés sous supervision pour s'assurer que le chien sache les utiliser convenablement). Laissez-le seul dans la zone de confinement pendant que vous vaquez à vos occupations dans la maison.

Étape 3. Après 5 minutes ou avant qu'il ait fini de mâcher, laissez-le sortir sans rien dire et dans le calme. Cela doit devenir un moment normal.

Répétez les étapes 1 à 3, en augmentant progressivement le temps pendant lequel vous laissez votre chien dans sa zone de confinement sans quitter la maison. Variez la durée de vos absences, de 30 secondes à 20 minutes, et répétez-les tout au long de la journée. Si votre chien vocalise, gratte, s'excite, réduisez la durée et donnez des jouets/friandises à mâcher plus intéressantes, votre chien devrait être heureux d'aller dans sa zone. Si votre chien n'aime vraiment pas être seul, fait appel très vite à un professionnel : l'anxiété de séparation est un problème qui doit être pris en charge rapidement si l'on veut au mieux le gérer.

Étape 4. Commencez à quitter la maison pendant de très courts intervalles, comme aller à la boîte aux lettres ou sortir les poubelles. Travaillez progressivement jusqu'à des absences plus longues, comme faire des courses.

Ne mettez jamais votre chien dans sa zone de confinement pour le punir ou lorsqu'il est excité, il risque rapidement d'associer sa zone de confinement à quelque chose de négatif et il aura d'autant plus de mal à rester seul dedans.

Quand vous serez sûr que votre chien est propre et qu'il est à l'aise lors de vos absences (pas de destruction), vous pourrez, si vous le souhaitez, lui donner accès à toute la maison.

Rappelez-vous néanmoins qu'il est important de réduire au maximum les accidents par un planning de sorties adapté, car les accidents réguliers en intérieur ne feront que retarder l'apprentissage de la propreté.


L'apprentissage de la propreté n'est donc pas de tout repos et peut-être usant. Il est donc bon de mettre les efforts mis en place en rapport avec les années de bonheur qui vous attendront par la suite.






8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page