• Julie

Le bien-être animal chez le chien ou quels sont ses besoins?

On parle de plus en plus de bien-être animal chez les animaux d’élevage mais moins quand il s’agit de nos chiens. Il est vrai que, pour la plupart des personnes qui ont un chien, ils l’aiment et ne veulent que son bonheur mais comment savoir s’il est dans un état de bien-être si on ne connait pas ses besoins ?



Pour commencer il est intéressant de bien comprendre le terme de bien-être. L’Anses dans son Avis du Février 2018 le défini comme « l'état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l'animal ». On peut traduire cela dans des termes plus courants et pour un chien comme un chien heureux et en bonne santé car on a répondu à ses besoins et attentes physiques et psychologiques selon les besoins spécifiques de l’individu.

On peut constater que la définition prend en compte, d’une part, les attentes qui vont plus loin que simplement les besoins de survie. Mais aussi que le bien-être ne doit pas être évalué suivant une espèce ou une race mais bien du point de vue de l’individu selon ses propres préférences.


Les besoins fondamentaux des animaux, et donc des chiens, ont été classés par l’Organisation mondiale de la santé animale en 5 libertés individuelles, qui sont d’ailleurs la base d’évaluation juridique de la maltraitance.

Ces 5 libertés individuelles sont :

- Absence de faim, de soif et de malnutrition : le chien doit avoir accès à de l'eau et à une nourriture en quantité appropriée et correspondant à ses besoins ;

- Absence de peur et de détresse : les conditions de vie et d’éducation ne doivent pas le mettre en état de peur ou de souffrance mentale ;

- Absence de stress physique et/ou thermique : le chien doit disposer d'un certain confort physique comme un couchage, des équipements adaptés et une protection contre les intempéries.

- Absence de douleur, de lésion et de maladie : on ne doit pas faire mal ou blesser son chien et s’il est malade ou blessé il doit être soigné rapidement.

- Liberté d'expression d'un comportement normal de son espèce : le chien étant une espèce sociale il doit avoir suffisamment de contacts sociaux avec des congénères ou des humains et il doit pouvoir creuser, courir, aboyer, jouer… selon ses besoins propres


En respectant ces 5 libertés on aura un chien dans un état de bien-être. Cela permettra dans de nombreux cas, de résoudre toutes ou parties des problèmes de comportement courant rencontrés avec son chien. Il faudra néanmoins être vigilant dans la définition du niveau minimum nécessaire pour répondre à ces besoins. On pourrait ainsi, selon la réglementation française qui a pour but de définir un niveau de bien-être minimum, faire vivre un chien dans un enclos de 5m2 ou à l’attache au bout d’une chaine de 3m toute sa vie d’adulte. Je doute que, quiconque lira ceci, définira ces conditions de vie comme étant satisfaisantes pour le bien-être du chien.


Je reviendrais donc, dans des articles séparés, sur chacun des 5 besoins pour vous présenter les recommandations et conseils des experts afin de vous aider à définir, et améliorer si besoin, le niveau de bien-être de votre chien !

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout